Vous etes ici : > Articles > Bourse > Formation / Conseil > Jean-Baptiste Say : biographie et théories

ARTICLES

Jean-Baptiste Say : biographie et théories

L’économiste français Jean-Baptiste Say était l'ami de David Ricardo et de Thomas Malthus. Mails il était en désaccord avec eux sur de nombreuses questions économiques. Voici la biographie et les théories de cet auteur, considéré comme le principal économiste classique français.

Cette page vous intéresse

Biographie

Jean-Baptiste Say (1767-1832) a été à la fois auteur, journaliste, industriel du coton et professeur d’économie. C’est en 1803 qu’il a publié son ouvrage le plus connu : le Traité d'économie politique.

Généralement considéré comme le principal économiste classique français, il est connu pour ses positions libérales. Il est également célèbre pour avoir formulé la "loi des débouchés" ou loi de Say.

Influencé par les travaux d'Adam Smith, il a été l'ami de David Ricardo et de Thomas Malthus même s’il était en désaccord avec eux sur plusieurs questions d’économie.

Reconnu pour ses nombreux ouvrages d'économie politique, il a été nommé professeur à la chaire d'économie industrielle au Conservatoire national des arts et métiers en 1819. Il a participé à la fondation de l'Ecole Spéciale de Commerce et d'Industrie (qui allait devenir ESCP Europe par la suite). A la fin de sa vie, il a été nommé au Collège de France où il a occupé la première chaire d'économie politique.

Loi de Say

Dans son Traité d'économie politique (1803), Jean-Baptiste Say formule la loi de Say ou loi des débouchés, selon laquelle toute offre crée sa propre demande.

Cette loi implique un équilibre global entre l’offre et la demande. Il ne peut donc y avoir de surproduction. Il y a seulement des déséquilibres passagers qui sont corrigés par le jeu naturel des prix. Malthus puis Keynes réfuteront avec vigueur "l’optimisme" de Say.

Selon lui, la monnaie "n’est qu’un voile", un instrument destiné à faciliter les échanges et éviter le troc. Mais en fait "les produits s’échangent contre des produits" (on vend un produit pour pouvoir en acheter un autre).

L’augmentation du volume de monnaie en circulation supérieure au strict nécessaire pour permettre les échanges de biens et de services ne relance pas l’économie, mais n’engendre que de l’inflation.

A noter : ces théories sont en totale opposition avec la pensée de Keynes qui prônera par la suite la relance de l’économie par l’injection de monnaie.

Autres théories

Jean-Baptiste Say est beaucoup plus libéral que la plupart des économistes classiques. Il défend la propriété privée, la libre concurrence et un rôle de l'Etat aussi limité que possible. Selon lui, le laisser-faire est toujours et partout la meilleure solution. L’intervention de l'Etat est inutile et même néfaste.

Pour le plan son Traité d'économie politique, il a utilisé une division tripartite devenue classique : production, répartition, consommation.

Il a aussi repris la théorie de la valeur-utilité selon laquelle "l'utilité des choses est le premier fondement de leur valeur".


Auteur :   |   Date de création : 18/12/2012   |    Dernière mise à jour : 19/05/2020   
Tag : Jean-Baptiste Say, Jean-Baptiste Say biographie, Jean-Baptiste Say théorie, Jean Baptiste Say, loi de Say, loi des débouchés, économiste français, économiste libéral

 


Cotations des marchés par TradingView