Vous etes ici : > Articles > Bourse > Formation / Conseil > James Tobin : biographie et théories

ARTICLES

James Tobin : biographie et théories

Keynésien convaincu, l'économiste américain James Tobin est connu pour avoir donné son nom à une taxe sur les transactions financières. Il a reçu le Prix Nobel d'économie en 1981 pour "son analyse des marchés financiers et de leurs rapports avec les décisions de dépenses, et par conséquent avec l'emploi, la production et l'évolution des prix".

Cette page vous intéresse

Biographie

James Tobin (1918-2002) est un économiste américain, lauréat du Prix Nobel d'économie 1981.

Il a fait ses études à Harvard et a été l'élève de Joseph Schumpeter (un autre économiste de renom). Dès 1936, il découvre l'ouvrage fondamental de Keynes, la Théorie générale, qui aura une influence majeure sur sa conception de l'économie.

Ce keynésien a été conseiller de John Fitzgerald Kennedy en 1961 et 1962. Il enseigné à Yale de 1950 à 1988. Il est, avec d'autres économistes comme Paul Samuelson, John Hicks et Franco Modigliani l’un des pères de la "nouvelle économie".

Il a obtenu le Prix Nobel en 1981, pour "son analyse des marchés financiers et de leurs rapports avec les décisions de dépenses, et par conséquent avec l'emploi, la production et l'évolution des prix".

Théories

James Tobin est célèbre pour avoir donné son nom à une taxe, dont il a proposé la création lors d'une conférence à l'Université de Princeton en 1972. Pour son créateur, la taxe Tobin devait taxer les mouvements de capitaux sur les marchés des changes, afin de décourager la spéculation à court terme sur les places financières.

Par la suite, les anti-mondialistes comme ATTAC ont vu dans cette taxe (parfois surnommée "taxe Robin des Bois") un outil de lutte contre la mondialisation. Mais James Tobin a protesté contre cette récupération. Il voulait d’ailleurs confier les sommes ainsi perçues au FMI une institution combattue avec vigueur par Attac.

Cet économiste est aussi à l'origine du ratio Q de Tobin, un ratio très sophistiqué décrivant les critères que doivent utiliser les entreprises pour choisir entre un investissement physique et un investissement financier.

Tobin a également analysé les incidences des politiques budgétaire et monétaire sur l’économie. Il est à l’origine de l’expression de "NAIRU" (Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment) qui désigne le taux de chômage minimal dans une société, c’est-à-dire le taux en dessous duquel l’inflation a tendance à s’accroître systématiquement.

Publications

Voici les principales publications de James Tobin :
• Money, Credit and Capital, avec S. Golub, Irwin Mac Graw Hill, 1998
• Full Employment and Growth, Edward Elgar, 1996
• "One or two cheers for « the Invisible Hand »", Dissent, 229-36, Printemps, 1990
• Policies for prosperity : Essays in a Keynesian Mode, MIT Press, 1987
• The New Economics One Decade Older, Princeton University Press, 1974
• Essays in economics, Markham, North Holland & MIT Press, 1972
• National economic policy, Yale University Press, 1966
• "Liquidity preference as behavior towards risk", Review of Economic Studies 25, n° 67, 124-31, 1958


Auteur :   |   Date de création : 28/05/2013   |    Dernière mise à jour : 19/05/2020   
Tag : James Tobin, biographie James Tobin, théories James Tobin, James Tobin prix nobel, taxe Tobin, la taxe tobin, James Tobin taxe, James Tobin biographie, Q de Tobin, James Tobin économie

 


Cotations des marchés par TradingView