Vous etes ici : > Articles > Fiscalité > Defiscalisation immobilière > Loi Duflot 2013 : Votre patrimoine c'est votre avenir

ARTICLES

Loi Duflot 2013 : Votre patrimoine c'est votre avenir

Entrée en vigueur le 1er janvier 2013, la loi Duflot a pour objectif d'inciter les investissements immobiliers locatifs par le biais d’une défiscalisation égale à 18% du prix de revient de votre investissement.

Cette page vous intéresse

Quelles sont les grandes lignes du dispositif Duflot ?

Remplaçante de la loi Scellier, elle poursuit des objectifs similaires favorisant la construction de biens immobiliers situés dans les zones fragilisées par la pénurie de logements, où la demande de location est nettement supérieure a l'offre proposée, tout en aidant, en favorisant l'accès au logement des ménages les plus modestes.

Premièrement, vous bénéficiez d’un abattement fiscal de 18% du montant de votre investissement. Lissée sur 9 ans, cela vous permet d'économiser jusqu'à` 6 000 euros par an (soit 54 000 euros sur 9 ans).

Ce dispositif vous permet de réaliser jusqu'à deux acquisitions «  Duflot  » par an, dans la limite de 300 000 euros.
Il faut investir dans un logement neuf, à faible consommation énergétique, situé dans les zones où la pénurie locative est réellement marquée.
Seuls les biens respectant les normes thermiques en vigueur les plus récentes sont éligibles (BBC 2005 / RT 2012).

En échange, vous vous engagez à louer votre logement pendant 9 ans, pour un loyer forcement inférieur d'environ 20% aux prix du marché (en fonction de la zone géographique dans laquelle se situe le logement, les plafonds de loyers sont définis chaque année). Il ne faut pas dépasser un certain plafond de ressources.

Le dispositif Duflot est limité à certaines zones géographiques (zones A bis, A, B1 et B2). Il n’est possible d'investir que dans les zones où la demande de logement est très forte dans le but de contribuer à l'amélioration du logement social et de protéger les investisseurs.

Pourquoi faut-il investir en Duflot ?

Ce n'est pas seulement un dispositif permettant une réduction d'impôt. C'est aussi une occasion de devenir propriétaire avec un moindre apport.
La nouvelle loi Duflot est intéressante pour trois principales raisons :

Investir dans la pierre permet de se constituer avantageusement un patrimoine, transmissible le jour venu à ses ayants droits comme d’anticiper la préparation et la sécurisation de sa retraite.

De nos jours, de nombreux jeunes qui ne sont pas encore propriétaires, commencent à considérer l'investissement locatif comme un placement futur, pour leur retraite. En particulier car l'immobilier se valorise sur de longues tendances, et peut pratiquement être financé sans apport, grâce à un crédit.

De plus, si sa valeur vénale vient à réduire, il peut toutefois continuer a` produire des loyers et revenus complémentaires.

Autre avantage, le rendement locatif (NDLR : Le rendement locatif est le profit que l'on dégage de la possession d'un bien).

Le rendement locatif brut de la loi Duflot est calculé autour de 3,5%. Cependant, une revalorisation annuelle des loyers en fonction de l'IRL (l'Indice de Référence des Loyers), permet de maintenir le taux de profitabilité du bien en euro constant. Le taux de rendement (charges locatives + avantage fiscal) peut dépasser 10% par an grâce au dispositif Duflot.

Enfin, dernier avantage, et pas le moindre : l'achat à crédit d'un bien Duflot permet d'obtenir une assurance-décès-invalidité-incapacité qui protège l'investisseur et qui permettent aux ayants droits de récupèrer le logement pour le revendre (et ainsi obtenir un capital) ou de le laisser en location (afin de recevoir des revenus complémentaires).
De nombreux avantages permettant d'accroître son patrimoine.

Comment investir correctement ?

Pour investir intelligemment en Duflot, l'emplacement est primordial. La ville que vous choisissez est sans doute le critère le plus important en matière d’investissement de votre bien.

Mieux vaut choisir une grande ville, ou une ville limitrophe d'une métropole car les demandes locatives sont très fortes et les emplois à pourvoir aussi. Vous pouvez, par ailleurs, choisir d'investir dans une zone touristique pour prévoir votre retraite, par exemple.

Investir dans une grande ville telle que Bordeaux, Marseille, Lyon ou encore Paris est le meilleur moyen de trouver un locataire car la demande y est très forte. Cependant, il ne faut pas oublier que les charges foncières sont plutôt importantes et qu’elles impactent donc la rentabilité du bien.

Le plus avantageux est d'investir en périphérie de grandes villes où vous pourrez cumuler des revenus fonciers moindres et une demande locative forte.

Il faut aussi penser au bien-être des futurs locataires en essayant de trouver des résidences qui correspondent à l'emplacement. En ville, on préfère une résidence avec parking, alors qu'en zone résidentielle on recherche un balcon ou un petit jardin. Le must ultime : que le bien soit proche de tous commerces et transports en commun.

Par ailleurs, pour investir correctement, il faut attentivement choisir la typologie du bien. Préférez les T1 ou T2 près des zones universitaires contre des T2 et T3 dans les quartiers résidentiels car vous toucherez les familles ou les jeunes couples.

Le prix du bien est un critère majeur car  il définit la réduction d'impôts à laquelle vous aurez droit soit la rentabilité définitive. Pensez à vérifier le prix des logements alentours pour comparer les prix du marché. Des prix trop élevés amoindrissent la rentabilité.

Mais le plus important reste le conseil. Il faut vous faire aider lorsque vous créer votre projet Duflot car l'investissement n'est pas une tâche facile. De nombreux conseillers spécialisés, aptes à vous aider, sont disponibles parmi les constructeurs ou promoteurs immobiliers.


Auteur : Mallory Delaune   |   Date de création : 22/04/2013   |    Dernière mise à jour : 23/05/2013   

Plus d'informations : http://www.loi-duflot.fr

Tag : loi duflot, immobilier, investissement, defiscalisation, locatif

 


Cotations des marchés par TradingView