Vous etes ici : > Articles > Epargne > Assurance vie > Qu'est-ce que le taux d'épargne des ménages ?

ARTICLES

Qu'est-ce que le taux d'épargne des ménages ?

Le taux d'épargne des ménages est généralement défini comme le rapport entre l'épargne des ménages et leur revenu disponible. Cet outil statistique sert à analyser ou même à prévoir le comportement des particuliers en matière d'épargne et de consommation.

Cette page vous intéresse

Définition

Le taux d'épargne des ménages est un outil statistique servant à mesurer l'épargne des ménages, c'est-à-dire la partie de leur revenu qui n’est pas utilisée pour la consommation.

Ce taux est généralement défini comme le rapport entre l'épargne brute des ménages et le revenu disponible brut (RDB).

Calcul

Il existe deux modes de calcul du taux d'épargne des ménages :
• l'un à partir des comptes nationaux réels : l'épargne correspond à la part restante du revenu, une fois prélevé l'ensemble des dépenses de consommation
• l'autre à partir des comptes financiers.

Dans le second cas, le taux est calculé grâce à la formule suivante :
Taux d'épargne = (taux de placement financier) + (taux de placement non financier)
- (taux de recours au crédit)


Le taux de placement financier est le rapport entre les acquisitions nettes de produits financiers (dépôts, titres, assurance vie...) et le revenu.

Le taux de placement non financier est le rapport entre les investissements physiques, principalement immobiliers (logement et investissements professionnels des entrepreneurs individuels) et le revenu.

Le taux de recours au crédit est le rapport entre l'augmentation de l'endettement (nouveaux crédits moins remboursements) et le revenu.

Evolution en France

L'épargne des ménages en France a été assez fluctuante à partir des années 1970. Le taux d'épargne des ménages a baissé entre 1980 et 1988, puis il est remonté à 15% en 1992 et il est resté stable depuis.

Voici les chiffres de l'Insee pour les années 2000 à 2012 :
• 2000 : 14,4% (taux d'épargne financière = 6,1% - taux d'investissement en logement = 8,4%)
• 2005 : 14,7% (taux d'épargne financière = 4,9% - taux d'investissement en logement = 9,3%)
• 2010 : 15,9% (taux d'épargne financière = 7% - taux d'investissement en logement = 8,7%)
• 2011 : 16% (taux d'épargne financière = 6,7% - taux d'investissement en logement = 9%)
• 2012 : 15,6% (taux d'épargne financière = 6,1% - taux d'investissement en logement = 9,1%)

A noter : en 2011, le taux d'épargne moyen des ménages était de 11,1% pour l'UE et de 13,6% pour la zone euro, contre 16% pour la France.

Notre taux d'épargne (sommes mises de côté par rapport au revenu disponible) est l'un des plus hauts du monde et la crise a accentué ce phénomène.
Les Français se réfugient dans des valeurs sûres puisque les deux tiers de leur patrimoine est placé dans de l'immobilier et le tiers restant est majoritairement investi dans une assurance-vie ou dans des livrets bancaires de type livret A ou livret de développement durable (LDD).

Conséquences sur l'économie

Le taux d'épargne des ménages est un outil statistique très utile pour étudier l'évolution du comportement des ménages.

En effet, le comportement d'épargne des particuliers a des répercussions sur l'économie. Si l'épargne est insuffisante, cela peut porter préjudice à l'investissement et donc à l'activité économique future. Mais si l'épargne est excessive, cela peut porter préjudice à la consommation et donc à l'activité économique actuelle.

L'Insee s'intéresse de près au taux d'épargne des ménages et à ses variations dans le temps car ces données permettent d’expliquer et de prévoir le comportement de consommation des ménages.


Auteur :   |   Date de création : 20/06/2013   
Tag : taux d'épargne, taux épargne, taux d'épargne des ménages, taux epargne, taux d'épargne définition, taux d'épargne des ménages définition, taux d'épargne en France, taux d'épargne insee

 


Cotations des marchés par TradingView