Vous etes ici : > Articles > Bourse > Formation / Conseil > Robert Solow : biographie et théories

ARTICLES

Robert Solow : biographie et théories

L'économiste américain Robert Solow a donné son nom à une théorie sur la croissance économique : le modèle de Solow. Ses travaux lui ont valu le prix Nobel d'économie en 1987.

Cette page vous intéresse

Biographie

Robert Solow est un économiste américain né à New York en 1924. Originaire d’un quartier modeste de Brooklyn, il décroche une bourse pour étudier à Harvard. Il y fait des études de sociologie et d’anthropologie, avant de s’intéresser à l’économie.

Après avoir interrompu ses études pour s'engager dans l'armée américaine en 1942, il retourne à Harvard en 1945 et suit les cours de Wassily Leontief (qui devient son maître puis son ami). En 1951, il soutient une thèse sur la relation entre les niveaux de salaires et le taux de chômage.

La même année, il devient professeur d’économétrie et de statistiques au département d’économie du Massachusetts Institute of Technology. C’est au MIT qu’il fera toute sa carrière et collaborera étroitement avec Paul Samuelson.

Reconnu par ses pairs, il devient président de l'American Economic Association en 1979. Il a reçu le Prix Nobel d'économie en 1987 pour son travail sur la théorie de la croissance, ainsi que la National Medal of Science aux États-Unis en 1999.

Théories

En 1956, dans son article "A contribution to the Theory of Economic Growth", Robert Solow propose un nouveau modèle de croissance qui va révolutionner la macroéconomie.

Selon le modèle de Solow, considéré comme le modèle de croissance néo-classique de référence, le développement économique dépend de trois facteurs :
• le capital, au sens d’investissement
• le travail, c’est-à-dire la quantité et la qualité de la main d'œuvre
• le progrès technique.

Il postule qu'une économie peut connaître une croissance stable et soutenue mais qu'elle tend, sur le long terme, vers un état stationnaire.

Solow insiste sur l'importance du stock de capital comme préalable à la croissance. Il affirme que le progrès technique est neutre dans la mesure où il n'affecte que l'efficacité du facteur capital. Dès lors, la croissance économique dépend avant tout de la croissance de la population.

Cet économiste américain a aussi donné son nom au paradoxe de Solow. Il a fait remarquer que l'introduction massive des ordinateurs dans l'économie n’entraînait pas de hausse statistique de la productivité, comme on aurait pu s’y attendre. Il a formulé son célèbre paradoxe de la manière suivante : "Vous pouvez voir l'ère informatique partout, sauf dans les statistiques de la productivité".

Publications

Voici les principales publications de Robert Solow :
• "A Contribution to the Theory of Economic Growth", Quarterly Journal of Economics, vol. 70, no 1, 1956, p. 65–94
• "Technical change and the aggregate production function", Review of Economics and Statistics 39, août 1957, p. 312-20
• Linear programming and economic analysis, avec R. Dorman et P. Samuelson (1958)
• Capital theory and the rate of return (1963) Théorie du capital et taux de rendement, Dunod, 1970
• The new industrial state or son of affluence, The Public Interest (1967)
• Théorie de la croissance économique (Armand Colin 1972) traduction de l’édition américaine de 1970.
• Growth theory, Oxford (2000)


Auteur :   |   Date de création : 30/07/2013   
Tag : Solow, Robert Solow, Robert Solow biographie, Robert Solow théories, paradoxe de Solow, modèle de Solow, croissance Solow, paradoxe Solow, modele Solow, théorie Robert Solow, Robert Solow bibliographie

 


Cotations des marchés par TradingView